Rocher de l’Homme (1803 m) Pilier SE, Le Grand Nez Péron

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 0 Flares ×
Topo ESCALADE - Grande voie - Massif de Belledonne (Isère)
Selon parcours de l'itinéraire le 28 juillet 2015
Par Manu Rivaud
Le Rocher de l'Homme et la voie du Grand Nez Péron ©Sommets.info/MR76
Le Rocher de l’Homme et la voie du Grand Nez Péron
©Sommets.info/MR76

« Aucun baroudeur couillu n’a jamais trouvé le courage pour s’attaquer à ces rochers détruits… », à part le seul et l’unique Jean-Michel Cambon, feu alpiniste engagé des Ecrins dans les Seventies, puis plus raisonnable et serviable équipeur des sommets de l’Oisans dès les années 1990. Ces Rochers de l’Homme – Tourelle, Tour, Donjon, Rocher et Bite – dominent de plus de mille mètres la vallée de la Romanche, théâtre des Rivières Pourpres de Kassovitz. Ce n’est donc qu’en 1997 que ce diable de Cambon envisage l’équipement de ces hautes falaises de gneiss, raides et encore bien sales. Aujourd’hui, il reste l’ouvreur et l’équipeur des 26 voies du site : 210 longueurs, 2800 spits et sueurs diverses caractérisent son travail colossal. Parce que des générations d’alpinistes plus jeunes lui doivent une fière chandelle, il serait regrettable qu’elles n’aillent pas tâter ce caillou devenu sain, à la fois technique et prisu, bien au-dessus des remous de la Romanche. La voie du Grand Nez Péron est l’une des plus recommandables dans le niveau 6a.

Ouverture et équipement : Jean-Michel Cambon, printemps 2000 et été 2001.

Orientation : sud.

Hauteur : 300 m.

Cotation globale : TD

Difficulté technique max. / obligatoire : 6a+ / 5c+ et A0

Horaires : approche 1h30, 4 à 6 h dans la voie, retour 30 min.

Equipement : E1. Goujons de 12 mm dans les longueurs et aux relais (non équipés pour le rappel).

Matériel : 12 dégaines dont des longues et une sangle pour un assurage sur arbre dans la voie. Longe indispensable pour l’accès aux rappels de la Bite de l’Homme.

Grand Nez Péron 2
Au second plan, entre ombre et lumière, le pilier sud-est du Rocher de l’Homme, où se déroule la voie. Au fond, le versant soleil de la station de l’Alpe d’Huez. ©Sommets.info/MR76

Course

Point de départ : parking du foyer de ski de fond de l’Arselle (1630 m).

Approche : du parking, emprunter au niveau du poney club le GR du lac Achard (à la sortie du pré de l’Arselle, lorsque le chemin se scinde en deux, bien rester sur le GR…). Traverser deux lits de torrents (pont sur le second) et parvenir à une large piste montante de droite à gauche (ski de fond). Traverser cette piste et emprunter une sente en forêt qui, rapidement, se scinde en deux. Prendre la branche de droite et s’élever, par un mouvement tournant de droite à gauche et des lacets, vers un large col. Du col, poursuivre en ascendance raide à droite (ouest), sur une vingtaine de mètres de dénivelé. Repérer alors un cairn à main gauche : il marque le départ d’une vire aérienne, équipée de mains courantes et de câbles, qui parcourt le versant Est du Rocher de l’Homme. Emprunter cette vire – la longe est vivement recommandée – et la suivre jusqu’à un terrain herbeux moins vertigineux à l’amont du sommet de la Bite de l’Homme. Descendre ce terrain (vague sente, mains courantes) et remonter au sommet de la Bite. Du sommet, à main droite (ouest), trouver un câble permettant de descendre une petite barre sur une dizaine de mètres. Au pied de la barre, suivre la vire descendante vers l’ouest – nouveau câble – et trouver à main gauche le premier relais de rappels de la Bite de l’Homme. Descendre alors en 3 rappels équipés dans l’axe (42m, 42m, puis 34m) et prendre pied sur une vire. Suivre cette vire vers l’ouest, puis par de vieilles cordes fixes et un court ressaut, rejoindre un premier goujon marquant l’attaque de la voie.

N. B. : au départ de l’arrivée des rappels, 3 voies toutes équipées permettent de s’échapper à ce stade de la course. De gauche à droite : Raide, 140 m, 6b/A0 max., 5+ obl. – Dure, 140 m, 6a+/A0 max., 5+ obl. – Plein gaz, 140 m, 6c+/A0 max., 5+/6a obl.

L1 : 6a+. Longueur courte, athlétique et continue sur aplats et autres bonnes prises anguleuses. Une prise taillée peu visible mais salvatrice… Relais suspendu. 15 m.

L2 : 6a+ ou 6a et A0. Même style de rocher, mais qui peut s’avérer piégeux. Un pas de bloc au niveau de la sangle cravatée, puis plus facile et de nouveau athlétique. 30 m.

L3 : 5b. Agréable dans un terrain moins raide et plus sain. En revanche, les goujons sont plus espacés. Une fois sorti dans l’axe sur la petite vire, traverser légèrement à gauche – en gérant le tirage, un petit arbre sur la vire permet de s’assurer – et gravir les premiers mètres du ressaut suivant pour trouver le relais. 40 m.

L4 : 6a. Très joli dièdre avec une section finale soutenue. 30 m.

L5 : 5c. Longueur raide et soutenue dans un rocher rouge brisé, où la lecture aura son importance. Relais à l’aplomb de la dalle rouge caractéristique de la longueur suivante. 35 m. N. B. : il est alors possible de s’échapper à droite via une sente, ramenant à flanc à la vire d’accès du versant Est.

L6 : 6a, ou marche. Belle dalle, raide mais prisue, dont on sort par son fil à droite, puis plus facile. 25 m. Possibilité de contourner cette longueur par une traversée à droite sur la vire d’échappatoire et un nouveau crochet à gauche dans une rampe (marche).

L7 : marche. À droite puis à gauche dans le chaos de blocs et de végétation, relais à gauche près du fil. 25 m. (laisser la vire descendante à gauche, qui conduit aux dernières longueurs de la voie Viva Bolkestein, 6b, 6b+ et 5c).

L8 : 5b. L’escalade devient moins raide. Départ légèrement à droite du relais puis remonter le dièdre évasé en oblique à gauche. Relais gazeux sur le fil. 25 m.

L9 : 5c. Belle longueur variée avec une jolie section en dalle munie de petites prises crochetantes. 30 m.

L10 : 5b. Longueur de sortie… 25 m.

Descente : au sommet de la voie, suivre la sente marquée d’un gros cairn à main gauche. Elle reconduit en quelques lacets à la piste traversée à la montée, puis aisément au parking de l’Arselle.

Pratique

Accès routier : de Grenoble ou Vizille, rejoindre Uriage les Bains et son golf via la D524. Emprunter alors la D111 ou la montée sud de Chamrousse. La suivre via Montgardier et Prémol puis, dans un grand virage à droite, prendre à droite une petite route goudronnée en direction du foyer nordique et du centre équestre de l’Arselle. Parking au niveau du foyer.

Refuges à proximité : aucun. Nombreux emplacements de bivouacs forestiers sur le chemin du Rocher de l’Homme. Pour un logement en dur, consulter l’office de tourisme de Chamrousse.

Topos – Carte IGN : Belledonne escalade, de Lionel Tassan (éditions Vtopo 2010), 25 € – Oisans nouveau, Oisans sauvage, livre Ouest, de Jean-Michel Cambon (2007), 24 €. – IGN Top 25 3335OT, Grenoble, Chamrousse, Belledonne.

Secours : 112.

©Sommets.info/MR76

Laisser un commentaire