Secourus in extremis au Pelvoux, le 1er janvier

NEWS – SECOURS – Massif des Écrins – le 13 janvier 2016 
Par Manu Rivaud

Bonne année ! Le 1er janvier dernier, par une nuit noire, deux alpinistes italiens se sont fait hélitreuiller depuis le cœur de la face Est des Trois Dents du Pelvoux (3683 m, Écrins), à l’altitude de 3400 mètres environ. Tentant l’ascension de la célèbre goulotte Berhault (800 m, TD), ils se sont égarés et ont été pris par la nuit avant d’appeler à l’aide. Le secours, brillamment mené par la CRS Alpes de Briançon avec l’EC 145 Choucas 05 de la gendarmerie et son équipage, a été réussi in extremis, moins de deux heures avant que la météo ne se dégrade fortement pour 48 heures. 

Dominant la Vallouise, vue sur le mont Pelvoux le 6 janvier au matin, après le passage du mauvais temps des 2, 3 et 4 janvier. En rouge, la zone à partir de laquelle la cordée italienne s'est faite héiltreuillée par les secours dans la nuit du 1er janvier. ©Sommets.info/MR76.
Vue sur la Vallouise et le mont Pelvoux le 6 janvier dernier au matin, après le passage du mauvais temps des 2, 3 et 4 janvier. En rouge, la zone depuis laquelle la cordée italienne a été hélitreuillée par les secours dans la nuit du 1er janvier. ©Sommets.info/MR76.

Continuer la lecture de Secourus in extremis au Pelvoux, le 1er janvier

Compagnie des guides de Chamonix, la lente (r)évolution

ENQUÊTE - Sociétés montagnardes – Vallée de l’Arve (Haute-Savoie)
Notre parution dans L’Equipe Sport et Style de décembre 2015
Par François Carrel

Le plus ancien et prestigieux bureau des guides des Alpes s‘apprête, à l’occasion de son assemblée générale du 14 décembre prochain à Chamonix, à se choisir un nouveau président, pour succéder à David Ravanel, mais aussi à voter une modification structurelle conséquente de la Compagnie. Voici quelques précisions importantes, en préambule au long et intime portrait de cette institution que nous a commandé le magazine Sport et Style, supplément du quotidien l’Equipe, paru le week-end dernier.

Continuer la lecture de Compagnie des guides de Chamonix, la lente (r)évolution

Première de glace au Pic sans Nom

NEWS – Alpinisme – Massif des Ecrins Le 30 octobre 2015  
Par Manu Rivaud

Du 19 au 21 octobre derniers, les guides hauts-alpins Frédéric Dégoulet, Jonathan Joly et Benjamin Brochard ont réussi une impressionnante escalade de la face nord du Pic sans Nom (3913 m, Écrins), haute de 1000 mètres. Persuadés d’avoir ouvert un nouvel itinéraire à proximité de la voie originale George-Russenberger jusqu’à mi-paroi, via un rail de glace épisodique alors incroyablement formé, les trois alpinistes font déjà l’objet de critiques quant à leur annonce de première.

En rouge, l'itinéraire suivi par Dégoulet, Joly et Brochard les 19, 20 et 21 octobre derniers. Les triangles marquent les lieux de bivouacs. En orange, la voie George-Russenberger (1), et sa "variante" Cambon-Francou (2). En bleu, la célèbre goulotte de la Raie des Fesses (Boivin, Diagéria, Vionnet-Fuasset, puis Gabarrou et Marsigny, 1976). ©Sommets.info/MR76
En rouge, l’itinéraire suivi par Dégoulet, Joly et Brochard les 19, 20 et 21 octobre derniers. Les triangles marquent les lieux des bivouacs. En orange, la voie George-Russenberger (1, août 1950), et sa variante (?) Cambon-Francou (2, août 1975). En bleu, la célèbre goulotte de la Raie des Fesses (Boivin, Diaféria, Vionnet-Fuasset, puis Gabarrou et Marsigny, mai 1976 puis juin 1991). ©Sommets.info/MR76

Continuer la lecture de Première de glace au Pic sans Nom

« Meru », la sensation américaine

NEWS – Himalayisme - Cinéma de montagneLe 25 septembre 2015. 
Par Manu Rivaud

Sans doute aux antipodes du récent Everest de Baltasar Kormákur, Meru, des alpinistes et cinéastes américains Jimmy Chin, Renan Ozturk et Chai Vasarhelyi, fera son entrée sur les écrans français le 16 novembre prochain, lors du festival Montagnes en Scène 2015. L’occasion de plonger réellement au cœur d’une ascension menée en 2011 par une cordée de trois alpinistes talentueux sur un sommet emblématique indien, le Meru, mais aussi celle de mieux comprendre ce qui peut animer ou tourmenter une telle entreprise. 

Meru Continuer la lecture de « Meru », la sensation américaine

« Cervin, ascension insensée »

REPORTAGE - Alpinisme - Massif du Valais italien
Notre parution dans Libération, le 10 juillet 2015
Par François Carrel
Le Cervin, vu de l'ouest. L'arête du Lion se dessine à droite du sommet. Elle domine la face ouest, ici neigeuse et ensoleillée. ©Sommets.info/MR76
Le Cervin, vu de l’ouest. L’arête du Lion se dessine à droite du sommet. Elle domine la face ouest, ici neigeuse et ensoleillée. ©Sommets.info/MR76

150 ans après la première ascension du Cervin (4478 m, Valais) par son versant suisse, nous avons voulu pour Libération souligner l’importance du versant italien, celui du Valtournenche, dans l’histoire de la conquête de ce sommet, mais aussi rendre hommage à l’un des pionniers trop souvent oublié de cette triste histoire et resté dans l’ombre de Whymper : le guide-paysan-chasseur de chamois Jean-Antoine Carrel. L’idée était de traverser le Cervin, versant italien à la montée via l’arête du Lion, suisse à la descente via celle du Hörnli. J’ai embarqué le photographe Pascal Tournaire dans l’aventure à la fin juin, dernière limite pour être en mesure de publier juste avant la date anniversaire du 14 juillet… un peu trop tôt, le Monte Cervinio était encore trop enneigé pour nous !

La suite ici.